Essai clinique de phase III

L’essai My-PeBS (My-Personnal Breast Screening) vise à remplacer le dépistage du cancer du sein en fonction de l’âge par un dépistage en fonction du test Mammorisk prédisant le risque à 5 ans de cancer du sein.

En fonction de ce test, les femmes feront des mammographies plus ou moins jeunes, ainsi que des échographies et/ou des IRM selon leur risque.

Le gain attendu est de 30 % de cancers du sein de stade II en moins, donc 30 % environ de mortalité en moins. Ce test a vocation a être généralisé après 2025 aux 125 millions d’européennes de plus de 40 ans. Il est financé à hauteur de 12,5 millions d'euros par l’Union Européenne.

Essai clinique MammoRisk